Transport et remorquage de vélos, scooter ou un bateau : quelles règles et quelles assurances ?

Très souvent, les vacanciers transportent leurs scooters, vélos ou bateaux sur la route. Pour leur sécurité et celle des autres, les aventuriers doivent respecter certaines règles pour ces types de transport. Celui-ci doit être couvert par une assurance spécifique. L’opération comporte en effet certains risques.

Pour le transport de vélos

Certaines règles sont à respecter pour transporter ou remorquer des vélos sur la route des vacances. Il est interdit de dépasser la charge prévue pour le porte-vélo. Une vérification du serrage des vis, de la tension des sangles et des boulons est aussi indispensable à chaque arrêt. Au cas où les vélos cacheraient la plaque d’immatriculation du véhicule, il faut installer une plaque auxiliaire équipée de feux-arrière. Pour éviter la surconsommation, il est recommandé de démonter le porte-vélos après chaque utilisation. Pour se prémunir de certains risques et bénéficier d’une indemnisation en cas de décrochage du vélo, les usagers doivent souscrire à une assurance. Celle-ci couvrira essentiellement les préjudices liés au vélo, au véhicule et au véhicule tiers.

Pour le remorquage de moto, scooter et bateau

Dans le cadre d’un tractage pour le transport d’une moto, d’un scooter ou d’un bateau, le conducteur doit respecter ses distances de sécurité. Il doit emprunter les deux voies les plus à droite sur les autoroutes et les routes rapides. La priorité doit être laissée aux voitures les plus petites lors d’un dépassement. Une remorque dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) excède 500 kg doit être équipée d’une plaque d’immatriculation placée à l’arrière du véhicule. Sur les voies rapides ainsi que les autoroutes, la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h, contre 80 km/h sur les hors agglo et 50 km/h sur les agglomérations. La souscription à une assurance bateau peut s’avérer nécessaire pour le remorquage d’un bateau.

Dans quel cas faut-il recourir à une assurance spécifique ?

Pour une remorque dont le poids est inférieur à 750 kg, l’assurance du véhicule tracteur est suffisante pour couvrir les éventuels dommages en cas d’incident sur la route des vacances. Par contre, pour une remorque ayant un poids supérieur ou égal à 750 kg, il incombe au conducteur de souscrire à un contrat d’assurance spécifique ou à une extension de garanties. En tout cas, chacun doit déterminer les types de véhicule (motorisé ou non) dont il peut remorquer avec son tracteur. Pour bénéficier d’une meilleure couverture en cas d’impasse, un bon choix d’offre s’impose avant la signature du contrat.

Comment faire jouer la concurrence auprès des assurances auto ?
Conduire en hiver en toute sécurité : nos conseils pour prendre la route en toute sécurité