Conduite accompagnée et supervisée : quelle assurance ?

Beaucoup de jeunes font une formation en conduite accompagnée ou en conduite supervisée. Et la formation permet aux jeunes gens d’apprendre à conduire une voiture sur une situation bien réelle. Ainsi, ils peuvent conduire une voiture personnelle. Des petits accidents peuvent survenir pendant l’apprentissage. Dans ce cas, une assurance conduite accompagnée peut garantir tous les accidents causés par l’apprenti-conducteur.

Les conditions de la conduite accompagnée et supervisée

Des jeunes peuvent conduire une voiture soit accompagnée, soit supervisée avant d’obtenir son permis de conduire. La conduite accompagnée est destinée aux jeunes de 15 ans; et pour les plus de 18 ans, ils peuvent faire une conduite supervisée. Une attestation de fin de formation initiale est exigée pour pouvoir faire une conduite accompagnée. Avant de commencer l’apprentissage, il est important de souscrire une assurance pour garantir la voiture des petits accidents qui peuvent survenir. Souscrire une assurance est obligatoire pour une conduite accompagnée et pour une conduite supervisée. Dans le contrat d’assurance auto, il faut assurer que la clause extension de garantie doit être inscrite. Tous les accompagnateurs doivent être mentionnés dans l’assurance.

Souscrire à une assurance conduite accompagnée

Avant de prendre en charge un apprenti conduit, une assurance conduite accompagnée est nécessaire. Pour une conduite accompagnée et supervisée, l’extension de garantie couvre tous les dégâts qui peuvent survenir. L’extension de garantie est incluse dans l’assurance auto. Une demande peut être effectuée auprès d’une assurance auto. La demande doit contenir tout ce qui concerne l’apprenti. Il faut aussi mentionner les personnes qui accompagnent ou qui supervisent l’apprenti. L’assurance étudie le dossier et décide si c’est accepté ou refusé. Le contrat de l’assurance auto sera modifié au cas où la demande a été acceptée. Il est tout à fait possible qu’il refuse aussi la demande de l’extension garantie. Que faire en cas de refus d’une demande d’extension de garantie pour une conduite accompagnée ou supervisée.

Que faire en cas de refus ?

Il y a plusieurs raisons qu’un assureur refuse la demande d’une extension de garantie pour une assurance conduite accompagnée. Il est possible de refuser si la propriétaire de la voiture a commis des délits graves. Il peut aussi refuser si l’assureur croit qu’il va couvrir un grand sinistre. L’assuré peut faire des choses pour arranger ses problèmes. Si le refus est injustifié, il est possible de faire un appel au médiateur des assurances. Trouver un autre assureur est aussi faisable. Il faut refaire une demande d’extension de garantie pour pouvoir l’obtenir.

Comment faire jouer la concurrence auprès des assurances auto ?
Conduire en hiver en toute sécurité : nos conseils pour prendre la route en toute sécurité