Quelle prévoyance pour les Travailleurs Non Salariés ?

1307588_96012423

Il y a quelques temps, nous vous proposions un article dédié aux TNS et à leur assurance, retrouvez-le ici. Aujourd’hui nous abordons plus en détails l’un de ses aspects, la prévoyance.

En terme général, les Travailleurs Non Salariés ont parfaitement conscience qu’ils doivent eux-mêmes préparer leur retraite mais pour ce qui est de leur situation en termes de prévoyance et de complémentaire santé, c’est tout autre chose. Souvent c’est par manque d’informations, ou encore à cause des idées reçues. Ils se retrouvent alors vite démunis durant et même après leur vie professionnelle.

A quoi correspond la prévoyance ?

La prévoyance offre au dirigeant et sa famille une protection financière contre les conséquences de certains aléas de la vie notamment :

  • Lors d’un arrêt de travail lors d’un cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation, le TNS peut alors se voir recevoir des indemnisations.
  • Lors d’un cas d’invalidité, le TNS peut bénéficier une rente d’invalidité
  • Lors d’un cas de décès, les proches ainsi que les ayant-droits se voient bénéficier d’un capital décès ou alors d’une rente

Lorsque le TNS est dans une période d’arrêt de travail, les revenus maintenus dépassent rarement 50% de la rémunération plafonnée au Plafond de la Sécurité Sociale.

Pourquoi la prévoyance ?

Un bon nombre de TNS décident de ne pas se protéger en prévoyance. Voici quelques raisons qui motivent ce choix :

  • Bon nombre de TNS pensent qu’ils ne s’arrêteront pas pour maladie (impossible sur le plan professionnel) et ils ne se sentent donc pas concernés.
  • Ils pensent que la cotisation est perdue d’avance (la cotisation est à fond perdue si vous n’utilisez pas les services)
  • Les contrats sont souvent difficiles à comprendre et peu accessibles et pas vraiment adaptés à leurs activités quotidiennes.

Bien que bon nombre de TNS pensent que la prévoyance est inutile, elle reste cependant fort importante pour bien des raisons. Ces cotisations vous permettront d’assurer une couverture supérieure contrairement aux couvertures basiques proposées par les régimes obligatoires qui sont bien souvent insuffisants en prévoyance, santé et retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *