Vaccins obligatoires et facultatifs : quels remboursements ?

L’objectif principal de la vaccination est le faire disparaître les maladies graves et incurables, mais aussi de minimiser ou arrêter leur transmission. Elle permet une auto protection et aide à protéger les autres. Il est très important de connaître les différents types de vaccins et le mode de remboursement, car les vaccins sont pris en charge soit par la mutuelle, soit par la sécurité sociale.

Les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés

Pour les enfants qui ont un système de défense immunitaire faible et insuffisant, les vaccins sont obligatoires avant d’entrer à l’école ou en crèche, car le contact avec d’autres enfants peut les exposer à des risques de contamination d’épidémie. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite sont obligatoires. Pour certains adultes comme les pompiers et les paramédicaux, le BCG, le vaccin contre la typhoïde et l’hépatite B sont obligatoires. Il existe aussi de vaccins non obligatoires, mais recommandés selon l’état de santé du patient et les risques locaux. Il s’agit des vaccins contre la coqueluche, la tuberculose, la rougeole, les oreillons, l’hépatite B, la grippe et le zona.

La prise en charge par une mutuelle d’assurances

La prise en charge de vaccins par une assurance mutuelle et vaccins dépend essentiellement du type du vaccin, du lieu et du personnel de santé effectuant la prescription et la vaccination. Selon le tarif en vigueur, l’acte de vaccination et la consultation effectuée en centre de santé par une sage-femme en libéral ou un médecin seront pris en charge à 70% par l’assurance-maladie. Pour les vaccinations effectuées, sur prescription médicale, par un infirmier est prise en charge à 60%. Pour les femmes enceintes de moins de 6 mois et les personnes atteintes des infections de longue durée, les vaccins sont pris en charge à 100%. Toutes les injections de vaccin effectuées en PMI, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans, auprès des centres de vaccination sont strictement gratuites.

Remboursement des vaccins par la sécurité sociale

La sécurité Sociale effectue des remboursements pour tous les vaccins obligatoires destinés pour les adultes et les jeunes enfants de 12 à 17 ans révolus. Le prix présenté sur la vignette de vaccination peut être remboursé jusqu’à 65% et le remboursement sera effectué sur la prescription effectuée par un médecin ou une sage-femme. Pour les vaccins contre la rougeole-oreillon-rubéole administré dès l’âge de douze mois et jusqu’à l’âge de 17 ans, il sera remboursé à 100%. Concernant les nourrissons, la prestation et toutes les injections de vaccin assurées par un médecin généraliste ou un pédiatre seront remboursées à 70%. Une assurance mutuelle et vaccins permet de couvrir le reste du pourcentage non couvert par la couverture de base.

Sports à risque et assurance : faux amis ?
Mutuelle des travailleurs non-salariés : analyser ses besoins avant de souscrire