L’assurance santé « sur-complémentaire » : à quoi ça sert ?

Bénéficiant déjà d’une mutuelle santé, sentez-vous que votre couverture n’est pas assez ? La surcomplémentaire est une alternative pouvant répondre à vos besoins. Cette garantie supplémentaire de troisième niveau vous offre un remboursement additionnel de vos dépenses. Zoom sur la surcomplémentaire santé et ses caractéristiques.

Le troisième niveau de remboursement

Désormais obligatoire, votre mutuelle santé peut vous proposer une formule non adaptée à votre profil. En souscrivant à une assurance santé sur-complémentaire, vous pouvez trouver une couverture additionnelle plus intéressante pour vos ayants droit et vous. En effet, ce contrat d’assurance santé vous offre un remboursement plus élargi en matière de type de dépenses. Il couvre notamment les dépassements d’honoraires et propose une meilleure prise en charge en termes d’hospitalisation, de cure thermale et de soins dentaires ou optiques. Pour bénéficier de cette couverture, vous devrez envoyer le décompte de remboursement venant de vos régimes obligatoire et complémentaire à votre surcomplémentaire. En fonction du contrat souscrit et des frais engagés, cette dernière procédera à un remboursement additionnel.

Surcomplémentaire : collectif ou individuel ?

Si vous êtes un chef d’entreprise, vous pouvez négocier une assurance surcomplémentaire facultative venant renforcer les garanties obligatoires de vos salariés s’ils le souhaitent. Cette couverture de niveau 3 devra se distinguer du contrat groupe de votre entreprise et ne pas y être attaché pour éviter de le requalifier. Concernant le financement du contrat surcomplémentaire, tout sera à la charge du salarié, vous n’aurez rien à payer. Votre participation aura été de leur offrir une opportunité d’amélioration de leurs garanties. Par contre, si vous êtes salarié et que votre employeur ne vous propose pas une surcomplémentaire « groupe », vous pourrez toujours faire une souscription à titre individuel. Seulement, vous devrez rechercher une surcomplémentaire individuelle répondant à vos besoins et personnellement négocier votre contrat pour l’optimiser. Évidemment, c’est vous qui allez tout financer.

Surcomplémentaire : intérêt et limite

Pour bénéficier d’une meilleure assurance santé, la surcomplémentaire forme un contrat adapté à une plus large couverture et des conditions de remboursement meilleures. L’intérêt de cette seconde mutuelle est donc de pouvoir combler les failles de certaines prestations de santé ne pouvant couvrir intégralement vos dépenses. Vous pourrez ainsi vous faire rembourser vos soins dentaires, vos cures thermales et vos lunettes. Ce troisième niveau de protection constitue ainsi un avantage considérable en cas de soins coûteux, lourds et répétitifs en améliorant votre taux global de remboursement. Néanmoins, la surcomplémentaire n’est pas possible pour toutes les mutuelles santé. Certains contrats peuvent également imposer un délai de carence plus ou moins long. D’où l’importance de recourir à des conseils avisés et experts.

Vaccins obligatoires et facultatifs : quels remboursements ?
Sports à risque et assurance : faux amis ?