Quelle mutuelle choisir en tant que TNS ?

0010755276I-849x565

Nous complétons aujourd’hui notre dossier sur les TNS, vous pouvez retrouver nos précédents articles, ici et .

Les artisans, les commerçants ainsi que les professions libérales sont considérés comme étant des travailleurs non salariés. Ce statut de travailleurs non salariés nécessite néanmoins une souscription à une mutuelle qui sera adaptée aux différents besoins. Comme tout individu, ces derniers ont besoin d’une complémentaire santé pour garantir une couverture efficace en cas d’hospitalisation, consultations médicales ou encore lors des traitements.

Les travailleurs non salariés (TNS) ne peuvent pas bénéficier d’une mutuelle d’entreprise, ils doivent alors faire un choix pour ce qui est de leur contrat.

Souvent, les horaires et les contraintes professionnelles sont causes de problèmes de santé spécifiques. C’est pour cela qui est primordial de choisir une mutuelle qui s’adapte à votre mode de vie et votre travail.

La loi Madelin

La loi Madelin fut mise sur pieds le 11 février 1994 et permet aux travailleurs le choix d’une souscription d’une complémentaire santé selon des conditions préférentielles. Il est donc possible pour vous de déduire directement de vos impôts le montant de la cotisation de la mutuelle.

Dans le cas où vous passez en statut TNS et que vous aviez déjà souscrit une mutuelle à titre personnelle, il est fortement recommandé de réviser votre pour bénéficier d’une meilleure offre.

Des mutuelles spécifiques aux TNS

Les assureurs ont adaptés leurs contrats à vos besoins et souvent les contrats proposés constituent une solution efficace et avantageuse. Il existe quelques mutuelles qui offrent une prise en charge des frais d’optique ou de prothèses auditives. Ils offrent aussi, dans le cadre de la prévoyance, une bonne couverture lors des cas d’arrêt maladie ou d’invalidité.

Après analyse des différentes options, vous pouvez décider de résilier votre ancien contrat de complémentaire santé afin de réduire vos coûts.

L’assurance maladie : la prise en charge

La sécurité sociale prend à sa charge 80% des coûts sur les hospitalisations et 70% sur les consultations médicales. Cependant le remboursement peut varier dépendant des traitements médicamenteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *