Les livreurs Deliveroo bénéficient désormais d’une assurance santé complémentaire et d’une prévoyance gratuite

Le 27 août dernier, les livreurs de repas de Deliveroo avaient bloqué des restaurants dans quatre villes en but de protester contre leurs rémunérations trop basses. Selon eux, les tarifs appliqués par l’entreprise britannique sont jugés trop bas.

Une mobilisation qui ne leur a pas permis de satisfaire leur revendication, mais qui leur permet tout de même de bénéficier d’une assurance santé complémentaire et d’une prévoyance gratuite en cas d’accident durant le travail. Le point sur ces assurances qui concernent plus de 7500 livreurs en France.

Mobilisation pour leurs conditions de travail

Les livreurs de repas de Deliveroo sont mécontents et se sont mobilisés pour leurs conditions de travail en août dernier. Pour rappel, ces derniers s’étaient opposés à la généralisation du paiement à la course imposée par la direction. Ils dénonçaient alors une précarisation de leur contrat de travail.

Pour eux, cette modification de leur contrat leur ferait perdre entre 30 à 40% de leurs revenus. Les livreurs qui dépendaient du premier type de contrat n’avaient pas le choix. Ils devaient signer un avenant ou accepter d’être virés. Ce qui révoque le côté factice de la liberté de travail qui leur avait été promise.

Deliveroo propose des assurances à tous les livreurs à vélo

Bonne nouvelle pour les livreurs de repas de la plateforme Deliveroo. L’entreprise britannique a finalement réagi à la revendication de ses livreurs. Même si la proposition ne répond pas à la principale cause de revendication des coursiers qu’est la rémunération, elle est toute de même directement liée à leurs conditions de travail.

La société propose une assurance santé complémentaire ainsi qu’une prévoyance gratuite à ses livreurs, en cas d’accidents de travail. Contrairement aux entreprises classiques, qui ne prennent en charge qu’une partie des cotisations, celle-ci décide de payer les cotisations à hauteur de 100%, et ce, pour tous les livreurs. Dès leur première course, les coursiers ont droit à ces contrats d’assurance. Il s’agit là d’un contrat collectif signé avec Axa.

Les livreurs sont toujours mécontents

Pour les livreurs de repas de la plateforme, cette proposition de Deliveroo n’est pas une réponse directe à la revendication centrale. Certains d’entre eux déclarent que l’entreprise essaie seulement de déplacer le problème pour redorer son image et que la question de rémunération n’a pas encore été traitée. Pour d’autres coursiers, il s’agit là d’un réel avantage, car ils sont nombreux à ne pas pouvoir s’offrir une assurance.

Ces assurances gratuites leur permettent d’être assurés lors des livraisons et ils ne vont pas cracher dessus. Cependant, il est utile de rappeler que pour le moment, la société britannique n’a encore rien décidé pour la rémunération. Depuis le 1er septembre, les livreurs sont payés 5 euros la course, ce qui leur fait perdre entre 18 à 30% de leurs revenus.

Découvrez d’autres actualités

Assurance : il est maintenant possible de faire un constat sur smartphone

Objets connectés : comment le secteur de l’assurance est-il concerné ?

Tout savoir sur le Bureau Central de Tarification

Cet article á été posté dans la catégorie Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *