L’assurance loyer impayé

garantie contre les loyers impayés
Cette assurance permet à son bénéficiaire de se protéger des dégâts ou impayés qui pourraient survenir dans le cadre de la mise à disposition de son logement à un tiers dans le cadre d’une location immobilière.
Nous l’avions vu dans l’article sur l’assurance habitation, les locataires doivent obligatoirement souscrire à une assurance qui va couvrir les éventuels sinistres qui pourraient survenir pendant toute la durée de location.
Mais pour aller plus loin et offrir des garanties aux propriétaires, les assureurs ont pensé à développer une gamme d’assurances qui couvrent les aspects indésirables du monde locatif.

Quelles garanties sont proposées dans ce contrat ?

Tout d’abord comme son nom le précise cette assurance couvre les loyers qui seraient impayés par le locataire. Attention tout de même à une possible franchise sous forme de mois impayés, ainsi qu’au plafond maximum et la durée maximum rembourser. En règle générale, l’indemnisation peut couvrir 24 mois de loyer.

Ensuite, vous pouvez bénéficier du remboursement des dégâts occasionnés par votre locataire à son départ du logement. Là aussi des conditions spécifiques sont à considérer, plafond maximum de remboursement et l’obligation de fournir un état des lieux d’entrée et de sortie. Attention toutefois à ne pas confondre des dommages réels avec la vétusté et, l’usure dîtes « normales ».
Toujours dans les garanties de base, vous bénéficiez d’une protection juridique qui s’applique en cas de litige avec votre locataire, une fois n’est pas coutume, faites attention au plafond maximum couvert.

Les options supplémentaires

Il existe de nombreuses options supplémentaires qui peuvent venir se greffer sur votre contrat, nous allons cependant nous attarder sur deux garanties « courantes ».
La première étant une garantie qui couvre l’absence de locataire et la perte de loyer qui en découle, cette option peut aussi s’appliquer dans le cadre de travaux de rénovation avec la remise en location de votre bien sur le marché.
La seconde option est directement lié aux charges de copropriété et sont valables dans deux cas, celui ou votre locataire ne verserait pas le montant des charges dont il est redevable, mais aussi dans le cas où le contrat de propriété stipule qu’en cas d’impayés d’un autre propriétaire, les charges sont imputés aux autres copropriétaires. L’assurance vous remboursera donc dans le cas où on vous réclamerait l’argent en cas d’impayé de l’un de vos copropriétaires.

Une procédure spécifique

Pour bénéficier de telle garantie et pour que votre assureur ne se désiste pas, il est nécessaire de respecter l’ensemble des procédures exigés par ce dernier, dès l’entrée d’un locataire dans votre propriété, jusqu’à la sortie ou dès l’instant où vous constater un impayé.
Renseignez-vous bien auprès de votre compagnie d’assurance pour connaître la procédure exacte.

Information complémentaire

Avant de souscrire cette assurance, vous pouvez atteindre le mois de juin et la réforme en profondeur de la loi sur le logement.

Tout savoir sur le Bureau Central de Tarification

Votre assurance habitation et les bris de glace

Comment sont assurées les dépendances de votre habitation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *