Complémentaire santé : combien de personnes ne sont pas couvertes ?


La DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) vient de publier les données d’une enquête sur la complémentaire santé en France. Les résultats montrent qu’en 2012 et 2014, près de 5% des personnes n’étaient pas couverts par une complémentaire santé. Pour la plupart d’entre elles, le fait de ne pas disposer de cette assurance est lié au revenu. Parmi ces personnes, des chômeurs, des jeunes actifs et des inactifs en âge de travailler. Pourtant, des dispositifs d’aide sont mis à la disposition des personnes en situation précaire, comme la CMU-C et l’ACS.

Les garanties de la complémentaire santé

La complémentaire santé est une assurance qui vient compléter les remboursements de l’Assurance maladie. Dans la plupart des cas, les remboursements de ce régime obligatoire s’avèrent insuffisants. En effet, ses garanties interviennent au-delà des remboursements de la Sécurité Sociale et permettent d’alléger et de supprimer votre reste à charge.

Certains contrats de complémentaire santé peuvent même rembourser des prestations non prises en charge par le régime obligatoire comme les implants dentaires, les vaccins, l’ostéopathie, l’opération de la myopie entre autres.

Les exclusions de la complémentaire santé

En revanche, ne sont pas pris en charge par la mutuelle santé, les soins et hospitalisations consécutifs à un état d’ivresse ou de toxicomanie. Certains assureurs refusent également de prendre en charge les dommages résultant de la pratique d’un sport professionnel ou d’une tentative de records. Aussi, hormis l’état de légitime défense, l’implication dans des opérations militaires ou des altercations sont exclues de l’assurance complémentaire santé.

Il peut également arriver que les assureurs refusent de couvrir des soins pratiqués dans certains établissements, comme les cures en thalassothérapie, les centres hélio-marins et les séjours dans les maisons de retraite, entre autres. Enfin, il est bon à savoir que les soins personnels comme les interventions de chirurgie esthétique et de chirurgie de confort ne faisant pas suite à une maladie ou un accident, les cures de sommeil et les cures de désintoxication.

Renseignez-vous bien auprès de votre assureur pour connaitre les conditions de la complémentaire santé, ses limites de garantie et ses exclusions.

Les données de l’étude DREES

Près de 5% des personnes n’étaient pas couverts par une complémentaire santé en 2014. C’est ce que démontrent les données d’une étude menée par la DREES sur la complémentaire santé. La plupart de ces personnes sont des chômeurs, des jeunes actifs et des inactifs en âge de travailler. D’après eux, les revenus ne suffisent pas pour couvrir les cotisations d’une telle mutuelle. Ceci, malgré toutes les dispositions et aides mises en faveur des personnes en situation précaire.

La mutuelle d’entreprise obligatoire

D’un autre côté, les données révèlent que lors de la même année, une grande majorité des salariés étaient couverts par une complémentaire santé. Ce qui est assez étonnant, car il n’y avait pas encore de généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, apparue en 2016. Pour rappel, depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises sont dans l’obligation de souscrire une complémentaire santé collective pour l’ensemble de leurs salariés. Ils doivent participer à la cotisation à 50% minimum.

Les contrats collectifs d’entreprise

L’étude nous apprend également qu’en fonction de l’âge, du sexe ou de la catégorie professionnelle, les contrats santés collectifs étaient moins répandus. Ils sont nombreux à déclarer être couverts par un contrat collectif : 87% des cadres, 77% des professions intermédiaires, 69% des ouvriers qualifiés, 65% des employés administratifs et 53% des employés du commerce. En tout, 15% des salariés du secteur privé affirment être couverts par une mutuelle d’entreprise en qualité d’ayant droit.

D’après l’étude, plus de 70% des salariés de plus de 30 ans disposent d’un contrat santé collectif, contre 30% de salariés de moins de 30 ans. Cet écart pourrait être dû à la grande proportion de contrats à durée déterminée chez les moins de 30 ans. On remarque également que les hommes sont plus couverts que les femmes. Environ 66% des femmes sont couvertes par une complémentaire santé contre 73% des hommes.

Des changements notés chez les jeunes

En 2014, environ 10% des titulaires de contrats santé affirment avoir changé d’assureur ou de contrat santé au sein du même organisme en 12 mois. Cela peut s’expliquer par le changement de situation professionnel, par le coût trop élevé du précédent contrat d’assurance et par les garanties du précédent contrat jugées inadaptées. En raison de l’évolution de la situation professionnelle, les jeunes de moins de 30 ans seraient les plus concernés par ces changements.

En conclusion

Si 5% des personnes ne disposent toujours pas de complémentaire santé, c’est surtout en raison des tarifs qu’elles trouvent trop élevés. Pour trouver les meilleures offres de mutuelle santé, utilisez notre comparateur en ligne et faites des demandes de devis auprès de différents assureurs. Vous arriverez alors à comparer les prix et à trouver les meilleurs !

Nos autres publications autour de la complémentaire santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *