Avez-vous une couverture en cas d’incendie causé par votre cheminée ?

Feu de cheminée

Lorsque vous vous retrouvez dans une situation où un incendie est causé à cause de votre cheminée, il faut savoir que l’assurance multirisque habitation offre une prise en charge des différents dégâts qui peuvent être causés. Cependant, il faut savoir que cette assurance ne rentre pas en jeu si le sinistre est causé par un défaut d’entretien du conduit de fumée, qui est notamment rendu obligatoire par l’arrêté préfectoral. Dans ce genre de cas, la société d’assurance peut revoir l’indemnisation à être versée à la baisse ou elle peut aussi la refuser.

Lorsque vient le temps où les températures connaissent une baisse dès que les saisons froides arrivent, bon nombre de Français se tournent vers un chauffage au feu de bois à l’aide d’une cheminée en mettant de côté le chauffage électrique ou à gaz. Cette solution est souvent envisagée par tradition, ou encore parce que l’on aime le rustique, mais avant tout, cette solution reste économique.

Il faut cependant prendre quelques précautions, car la cheminée doit être maniée avec beaucoup de prudence. Il est vrai qu’un accident peut vite survenir, comme par exemple une incandescence de braises ou un mauvais entretien qui peut causer un incendie.

Le contrat d’assurance habitation couvre-t-il l’incendie de cheminée ?

Le contrat d’assurance multirisque habitation qui comporte de manière automatique la garantie incendie prend à sa charge les différents dégâts que peuvent causer un feu d’incendie. Cependant, il est extrêmement de savoir que cette garantie rentre en jeu si, et seulement si le conduit de fumée a été bien entretenu.

Faisant suite aux dizaines d’incendies, d’intoxications au monoxyde de carbone et de décès causés par un manque d’entretien de la cheminée, le ramonage de manière régulière est devenu obligatoire, deux fois par an. Lors d’un cas d’incendie causé par un feu de cheminée, la société d’assurance demandera à son client le dernier certificat de ramonage.

Dans le cas où le client est reconnu coupable de défaut ou un manque d’entretien des conduits, la société d’assurance peut revoir à la baisse l’indemnisation à être versée ou alors totalement refusée. La prime d’assurance peut aussi être revue à la hausse, car cela aggrave le risque couvert. Quand on parle de manière légale, l’assuré peut se voir être condamné à payer une amende de troisième classe qui peut être à la hauteur de 45 à 450 euros dépendant de la gravité de l’accident.

De plus, si cette situation devient fréquente, la société d’assurance peut de manière légitime résilier le contrat de l’assuré.

Qui est responsable de la cheminée ? Locataire ou propriétaire ?

Dans la règle générale, chaque personne qui utilise une cheminée, que la personne soit le locataire ou le propriétaire, ce dernier a le devoir de veiller sur l’entretien.

Pour le propriétaire qui occupe la maison, l’entretien doit être fait par ce dernier. Pour le propriétaire qui n’occupe pas la maison, l’entretien doit être fait par le propriétaire au moment où le locataire est changé, ensuite, cela est fait par le locataire à ses propres frais. Pour un habitant d’une copropriété l’entretien de la cheminée doit être fait par le syndic.

Nos autres articles en rapport avec l’assurance habitation :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *